FAQs – Contrôles électriques

1. Questions générales

Le contrôle électrique consiste à vérifier si votre installation ne présente pas de danger. Nos conseillers en sécurité électrique procéderont à une vérification de toute votre installation. En conséquence, nous aurons besoin d’accéder à toutes vos prises de courant.

Les règles en matière de contrôle nous sont dictées par les normes électriques et les distributeurs d’énergie.

Vous souhaitez prendre rendez-vous ?

Le coût d’un contrôle électrique dépend de la quantité et de la nature des installations à contrôler. C’est pourquoi, nos tarifs d’interventions sont liés au temps nécessaire pour effectuer les vérifications.

Vous trouverez des tarifs forfaitaires, déplacements compris, pour les contrôles électriques des maisons ou des appartements ici

Pour les autres types de biens à contrôler, nous répondons à toutes vos demandes d’offres ici

Oui, les contrôles électriques sont obligatoires.

C’est l’Ordonnance sur les installations à basse tension (OIBT) qui régit les règles liées aux contrôles électriques.

En cas de manque aux devoirs des contrôles, des dénonciations sont possibles. Les organes de surveillance peuvent ensuite soumettre des émoluments aux propriétaires.

Plus d’informations sur les contrôles périodiques se trouvent ici

2. Après le contrôle

Des défauts ont été relevés lors du contrôle.

Nous vous transmettons un rapport de contrôle. Ce document énumère les défauts de votre installation électrique.

Celui-ci est à transmettre à votre électricien autorisé. Il se chargera d’effectuer les travaux nécessaires. Et finalement, il nous retournera la partie inférieure du document dûment complétée.

Nous vous ferons parvenir ensuite le rapport de sécurité et le protocole de mesures.

Ces documents attesteront de la conformité de vos installations. Selon l’Ordonnance sur les installations à basse tension (OIBT), vous êtes tenus de les conserver au moins jusqu’au prochain contrôle.

Nous nous chargerons parallèlement d’envoyer une copie à votre distributeur d’énergie.

Les documents de contrôle attestent de la conformité de vos installations. Selon l’Ordonnance sur les installations à basse tension (OIBT) le propriétaire est tenu de les conserver au moins jusqu’au prochain contrôle.

Nous conservons également ces documents. En cas de perte, des copies peuvent nous être demandées.

Nous vous envoyons 2 documents :

  • un rapport de sécurité
  • un protocole de mesures

Nos documents attestent que vos installations sont conformes. Pour cette raison, vous êtes tenu de les conserver jusqu’au prochain contrôle. Référence OIBT

Parallèlement, nous nous chargeons d’envoyer une copie à votre distributeur d’énergie.

3. Vente ou achat d'un bien

Lors de l’achat d’un bien immobilier, l’acheteur doit effectuer le contrôle électrique de ses installations. En conséquence, le notaire fixe les modalités dans le contrat de vente. Malgré qu’il soit fortement recommandé, celui-ci n’est pas obligatoire si le dernier contrôle électrique du bien remonte à moins de 5 ans.
Référence OIBT

Pour les contrôles électriques lors de l’achat d’une maison ou d’un appartement, rendez-vous ici.

En principe, lors de la vente d’un bien immobilier un contrôle électrique doit être effectué par l’acheteur. Les modalités sont précisées dans le contrat de vente du notaire. Celui-ci n’est pas obligatoire si le dernier contrôle électrique du bien remonte à moins de 5 ans.

 Référence OIBT

Load More